News
Deinove et Arbiom collaborent pour développer une industrie chimique décarbonée
  • Les deux sociétés démarrent une collaboration visant à démontrer la synergie de leurs deux technologies pour la valorisation de biomasse végétale non-alimentaire.
  • Dans une première phase, DEINOVE a testé sa technologie sur la matière bois prétraitée par le procédé ARBIOM et a démontré pour la première fois qu’elle fonctionne à partir de résidus forestiers.

Montpellier, le 14 mars 2016 DEINOVE (Alternext Paris : ALDEI), société de biotechnologie industrielle qui développe des procédés innovants de production de biocarburants et composés biosourcés avec ses bactéries Déinocoques, et ARBIOM, entreprise de bio-raffinage spécialisée dans la transformation de la matière végétale non-alimentaire pour les applications biotechnologiques, annoncent aujourd’hui démarrer une collaboration. Les deux sociétés ont décidé de combiner leurs technologies pour apporter une proposition de valeur complète intégrant différents maillons de la chaîne de valeur du bioraffinage.

Combiner des technologies d’excellence

En combinant leurs technologies, toutes deux issues de la recherche française en biotechnologies, les deux sociétés visent le développement de processus industriels intégrés plus performants, au niveau du rendement comme des coûts de production.

  • ARBIOM développe des unités de bioraffinage pour la conversion de matière première végétale en lignine et sucres fermentescibles. La société a développé un procédé breveté de prétraitement et d’hydrolyse de la biomasse végétale, avec un focus particulier sur les résidus forestiers, riches en lignine. Elle ambitionne de proposer des solutions clés en main de valorisation à des industries productrices de déchets végétaux (scieries, ameublement, construction, industries papetières…).
  • DEINOVE développe des procédés d’hydrolyse et de fermentation de la biomasse pour la production de composés d’intérêt utilisables dans les plastiques, l’alimentation humaine et animale, les cosmétiques…

 

Composé d’intérêt
Hydrolyse de l’hémicellulose
Hydrolyse de
la cellulose
Fermentation
Pré-traitement
Biomasse
ligno-cellulosique
L
C5
C6
Lignine
Sucres C5
Sucres C6
Molécules
chimiques
Technologie Arbiom
Technologie Deinove

 

Première étape d’évaluation

 

La première étape de la collaboration passe par la caractérisation de la biomasse ARBIOM (résidus forestiers pré-traités à l’acide phosphorique et hydrolysés) et l’évaluation du potentiel d’assimilation des sucres extraits de cette biomasse par les bactéries Déinocoques.

En préalable à la conclusion de l’accord de collaboration avec ARBIOM, les équipes de DEINOVE ont effectué des tests à l’échelle du laboratoire qui sont positifs et donc prometteurs. Sur cette base, les essais vont être approfondis pour définir ensuite les molécules pouvant être produites par fermentation.

Les travaux pourraient se poursuivre dans l’unité pilote d’ARBIOM à Norton, en Virginie.

« Notre objectif est de contribuer au développement d’une bio-économie responsable. Cette collaboration avec DEINOVE permet d’élargir l’éventail des applications de nos bio-raffineries et de l’offre que nous proposons aux industriels », déclare Dr. Gilles AMSALLEM, Président Directeur Général d’ARBIOM.

« Cet accord de collaboration avec ARBIOM constitue un nouveau débouché potentiel pour notre technologie. Nous sommes ravis de constater que notre technologie fonctionne également sur la matière bois, ouvrant la voie à de multiples applications issues de la valorisation de résidus forestiers,» déclare Emmanuel PETIOT, Directeur Général de DEINOVE. »

Lien vers le communiqué de presse.

Top