News
Biométhodes laureate of Worldwide Innovation Challenge for its optimized biorefinery project

Evry, le 26 mars 2014 – Biométhodes, entreprise de biotechnologie installée à Genopole (Evry) et spécialisée dans le bio-raffinage de la matière végétale non-alimentaire, est lauréate de du Concours Mondial d’Innovation 2030, dans la catégorie « Chimie du Végétal », pour son projet de bioraffinerie optimisée.

La compétition pour l’accès aux ressources végétales entre les besoins alimentaires mondiaux et les usages industriels constitue un obstacle majeur pour l’émergence d’une alternative durable à la pétrochimie. Le projet ambitieux de Biométhodes récompensé par la Commission Innovation 2030 vise précisément à surmonter cet obstacle en rendant l’exploitation des résidus agricoles et forestiers compatibles avec les multiples applications de chimie et de biotechnologie existantes. Biométhodes s’adresse ainsi aux marchés de la bio-économie évalués à plus d’un trillion de dollars.

La bioraffinerie Biométhodes ouvre la voie aux mêmes applications industrielles qu’une raffinerie pétrochimique, qu’il s’agisse de la production de composés chimiques ou de carburants. La rupture fondamentale apportée par Biométhodes réside dans sa capacité à exploiter la matière végétale nonalimentaire (pailles, tiges, bois…) et d’en préserver l’intégralité de la richesse chimique. La bioraffinerie Biométhodes permet ainsi l’essor de filières de biotechnologies, biocarburants et biochimie sans entrer en compétition avec l’alimentation humaine et animale comme c’est actuellement le cas. Les territoires français, riches en productions agricoles et forestières, sont particulièrement propices au déploiement industriel de Biométhodes qui permettra en outre de générer des revenus complémentaires significatifs aux agriculteurs et d’offrir un potentiel de redynamisation des outils industriels engagés dans la papeterie et les agrocarburants, ainsi que des sites chimiques en déclin.

« La liste des lauréats du Concours mondial de l’Innovation démontre le dynamisme de l’innovation française et de son entreprenariat, et nous éprouvons beaucoup de fierté à voir Biométhodes y figurer » commente Gilles Amsallem, Président-directeur général de Biométhodes. « Nous sommes convaincus que notre approche de bioraffinerie peut métamorphoser le paysage industriel et agricole français, et le soutien de la Commission Innovation 2030 jouera, nous en sommes sûrs, un rôle important dans la concrétisation de cette ambition. »

Après le succès de ses travaux de R&D en France et aux Etats-Unis, Biométhodes prépare ainsi le lancement de sa première unité industrielle de traitement de la matière végétale non-alimentaire en France.

Top